Catégories
Uncategorized

Contradiction

Les deux gros problèmes de l’humanité, qui sont liés, qui sont insolubles, qui ont mené déjà à la perte de civilisations et de nombre de cultures, ces deux sources de tous les maux de l’humanité et de si nombreuses espèces terrestres, ces deux plaies, et je vais finir par les nommer, que je dénonce de toutes mes forces, sont: les religions et la surpopulation.
Je me suis épuisé à vouloir en convaincre mes congénères et j’ai perdu des occasions de vivre confortablement des vies de famille valorisantes. Je ne veux en rien être associé à un de ces phénomènes. Pourtant j’ai accepté d’être le parrain de Jeannette.
Jeannette a deux ans et deux mois déjà, elle est terrible, déterminée, très intelligente, butée, jalouse. Sa grande sœur se déguise en ninja pour s’en défendre et ses parents s’épuisent à son service. Je l’aime beaucoup bien qu’elle m’effraie un peu. D’ailleurs il est clair qu’elle n’aura pas besoin d’un parrain protecteur. Encore, peut être, si je suis capable de lui apporter quelques choses, si elle me reconnais comme un repère dans la vie glorieuse qui l’attend, peut être que ce sera elle qui protégera ma sénilité de l’ennui. Je fréquente donc une jeune fille de cinquante ans ma cadette. Elle est jolie comme un cœur, elle a des yeux noirs, déterminés, une voix qui commande, des larmes qui affolent et un sourire qui fait fondre. Me voilà bien.